Nos 20 ans

©unsplash
©unsplash

Un micro-texte à la recherche du passé.

Tu te souviens du temps où nous pouvions nous coucher à 6h du matin avec la facilité d’un claquement de doigt ? Tu te souviens du temps où nos repas se composaient de pâtes et de mauvaise Vodka ?

C’était le temps où le temps jouait pour nous. Je me souviens de la force de nos convictions, de ce poids sur nos épaules qui n’était encore pas plus lourd qu’une plume. Je la regrette tant cette insouciance.

Elle me manque tellement cette certitude qu’il suffit de le vouloir pour changer le monde.

C’est subtil au début, une bouteille de bon vin, un gâteau en dessert. A peine une fausse note. Mais inexorablement la métamorphose s’opère : nous devenons raisonnables. C’est une obligation, une injonction, c’est la force de persuasion d’une société tout entière tendue vers un seul objectif : ne pas changer, surtout ne pas changer. Alors de petits compromis en grandes déceptions, nous acceptons de grandir.

Nos 20 ans s’en sont allés, ils nous ont trouvés trop chiants pour rester. La rage au cœur ils ont fugué, s’installant pour toujours au pays du souvenir sublimé.

Il ne nous reste plus de ce temps disparu que les images, couleurs sépias et coins cornés, que nous convoquons en fin de soirées, partagés entre tendresse et regrets.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s