L’épreuve des ex

La micro-nouvelle qui vous suggère de prendre soin de vos ex
L'épreuve des ex
© Flashfiction – Street art Belgique

C. attrapa son carnet d’adresses qu’elle se mit à feuilleter, la mine boudeuse. La plupart des gens ont abandonné le papier pour tout stocker sur un support numérique quelconque, mais pas elle. Elle apprécie le contact des feuilles de papier alors qu’elle passe d’une lettre à une autre. Et par-dessus tout, elle attache de l’importance à la temporalité. Le temps de changer une carte Sim et vous perdez la moitié de vos contacts sans même vous en apercevoir. C. conserve tous les gens suffisamment importants pour avoir eu un jour leur numéro depuis le collège. Bien sûr ça ne signifie pas que tous seraient heureux de l’entendre.

– Allô, E. ? C’est C…. Allô ? Allô ?

– Salut, c’est C.

– T’as du culot toi.

– Allô ? Putainnnn !

– Allô, M. ?

– Oui.

– S’il te plaît ne raccroche pas c’est C.

– Qu’est-ce que tu veux ?

– Juste discuter. Est-ce qu’on peut se retrouver pour un café ?

– Écoute, j’ai pas vraiment le temps et puis je suis pas sûr d’avoir envie de te parler…

– Je t’en prie, 5mn et je te laisse tranquille.

– (soupir) ok, au café en bas de chez moi.

C. arrive en avance, persuadée que M. ne l’attendra pas plus de 3 secondes s’il ne la voit pas. Elle s’assoit en face de la porte, commande un café et passe le temps en observant les tables alentour. M. est du genre ponctuel, mais pas aujourd’hui, sûrement pour lui montrer qu’il n’est pas à sa disposition, pense-t-elle.

Au deuxième café, il arrive enfin. Comme toujours son visage n’exprime rien. Il a l’air parfaitement tranquille et détendu. Elle a toujours admiré ça chez lui et aimé ça aussi à une époque.

Il s’installe, elle lui sourit.

– Tu veux quelque chose ? Un café ? Une bière ?

– Qu’est-ce que tu veux ?

– Ok, je… Ça va te paraître fou mais…

– Ecoute, si tu espères qu’on se remette ensemble ou un truc du genre tu…

– Non c’est pas ça ! En fait j’ai un entretien d’embauche.

– Ah super, et en quoi ça me concerne ?

– J’ai déjà passé deux entretiens en réalité. Ça s’est super bien passé. En fait c’est le job de mes rêves. Et… J’y viens, attends… Il ne me reste qu’une dernière entrevue et ils veulent me faire passer le test des ex !

Un sourcil circonflexe, le max de son expression émotionnelle.

– Je vais t’expliquer. C’est un test de recrutement qui est basé sur l’idée qu’il est impossible d’évaluer avec précision un candidat car le temps est trop court…

– Viens en au fait s’il te plaît.

– Ils veulent savoir ce que mes ex pensent de moi, ce que tu penses de moi.

– Quoi ?

– À partir d’un questionnaire, sur notre vie, mes qualités, mes défauts… Ils disent que les ex sont ceux qui connaissent le mieux un individu.

– C’est ridicule. Ça ne vaudrait rien…. Trop subjectif

– C’est ce que je leur ai dit. Leur argument c’est qu’une rupture se passe souvent mal.

– Sans déconner

– Donc la personne devrait plutôt avoir tendance à dire du mal. Sauf qu’il a aussi aimé, couché, choisi cette personne donc s’il dit trop de mal il se déprécie lui-même. Du coup, il choisira un entre-deux dans la plupart des cas.

– Et tu veux que je remplisse ce questionnaire.

– Oui

– J’ai pas envie.

– Je sais mais ça ne te prendra pas longtemps et je ne peux demander qu’à toi.

– Je ne mentirai pas pour toi.

– C’est pas ce que je te demande juste d’être le plus honnête possible.

– C’est quoi les questions ?

– J’en sais rien. Je sais juste qu’il y en a 40, qu’à chaque fois tu dois noter de 1 à 5. Tu sais avec le principe de 1 pas du tout d’accord et 5 l’inverse. Ils cherchent à mesurer les comportements qui pourraient intéresser l’entreprise : fidélité, adaptabilité, gestion de conflits…

– Ah oui du coup c’est pas gagné pour ton poste.

– Si tu veux pas c’est pas grave mais je crois pas que ce soit utile de me jeter à nouveau notre rupture à la gueule.

– Tu fais chier C.

-Je sais. Sur le papier, là, il y’a des identifiants et un mot de passe. Je te le laisse et tu réfléchis ?

C. se lève au moment où son téléphone sonne, elle farfouille dans son sac jusqu’à ce qu’elle émerge dans son lit, la sonnerie de son réveil lui hurlant dans l’oreille que c’est l’heure du tailleur pantalon spécial entretien d’embauche et pas de reconquérir son ex.

La vrai actu : Chine : l’état veut noter sa population

Retrouvez-moi aussi sur larevuey.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s