Et si vous n’aviez pas suivi la carte

La micro-nouvelle qui n’a pas su protéger ses enfants.

flash fiction et si vous n'aviez pas suivi la carte
©lukas budimaier unsplash

Un petit bruit sourd claqua et un flot de liquide pétillant jaillit de la bouteille. Trois coupes s’approchèrent du goulot pour prélever le précieux nectar.

Erwin : Alors vous déménagez quand ?

Mathias : Officiellement, elle est à nous depuis hier mais on va attendre les prochaines vacances scolaires pour faciliter la transition pour Dom. Cécile reste ici et je pars en éclaireur.

Nadia : En tout cas, les photos sont sublimes. Toutes ces boiseries, ça fait rêver !

Mathias : Et pour le quartier, on a vraiment fait une affaire.

Nadia : Et pour la scolarité vous avez vérifié ?

Cécile : On a même visité le lycée. C’est vrai que ce ne sera que dans 8 ans mais c’était un critère extrêmement important pour nous. Il a de très bons résultats au bac. Les règles sont strictes. On est aux anges !

Mathias : Moi j’ai surtout regardé la côte du club de tennis mais Cécile n’a rien laissé au hasard. Une maison parfaite dans une ville parfaite. On a même rencontré le prêtre. Le type est jeune, sympa. C’est lui qui s’occupe du catéchisme. Lire la suite « Et si vous n’aviez pas suivi la carte »

Publicités

Et si… Dieu avait existé

objectif géant
©unsplash

Une micro-nouvelle divine

Il traîne sa vieille carcasse avec lenteur. Il n’a pas dormi cette nuit ni les nuits précédentes. Il pense à tout ce chemin parcouru, depuis si longtemps. Il pense à son message qu’il a tant de fois tenter de faire passer, sous tant de formes différentes : « aimez-vous les uns les autres », « celui qui tue un homme, tue toute l’humanité »… Est-ce que c’est si compliqué ? Il ne comprend plus ces petites créatures qui en quelques milliers d’années ont percé à jour tant de ses secrets mais se révèlent incapables d’évoluer. En 2000 ans d’histoire ils n’ont pas bougé d’un iota, ce sont toujours des brutes sanguinaires assoiffées du sang de leurs frères.

Dieu se laisse choir dans son grand fauteuil et se verse une grande rasade de whisky. Lire la suite « Et si… Dieu avait existé »